Ligue des Champions : l’OM envoie un courrier à l’UEFA sur l’arbitrage

0
78

L’OM se retrouve confronté à un sentiment d’injustice, rapporte le foot actualité. Ce, après avoir été éliminé de la Ligue des Champions suite à son affrontement avec le Panathinaïkos, lors du troisième tour préliminaire. Les décisions arbitrales du match aller et retour, ont laissé un goût amer dans la bouche du club marseillais. La frustration engendrée par ces événements a poussé le club à prendre une mesure exceptionnelle. Il a exprimé ses préoccupations directement à l’UEFA au moyen d’une correspondance officielle.

L’OM estime avoir été défavorisé par l’arbitrage face aux Grecs

L’Olympique de Marseille reste profondément mécontent. Le club a été évincé par le Panathinaïkos au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions (0-1, 2-1, 3-5 tab). Il est persuadé d’avoir subi un traitement injuste de la part des arbitres durant les deux affrontements contre les Grecs. Les Marseillais, frustrés, ont exprimé ouvertement leur irritation après le jeu. Ils ont décidé d’adresser directement à l’UEFA leurs doléances. D’après le foot actualité, la direction de l’OM a envoyé une lettre à l’instance européenne pour exprimer sa perplexité concernant plusieurs décisions arbitrales controversées.

L’OM conteste plusieurs décisions

L’incompréhension règne au sein de l’OM quant aux événements du match aller. Le carton jaune infligé à Geoffrey Kondogbia dès la première minute a laissé le club perplexe. Cette sanction a été jugée plutôt sévère et loin d’être anodine d’après le foot actualité. Elle a ultérieurement conduit à l’expulsion du milieu de terrain après un second carton. Celui-ci est intervenu de manière plus justifiée à la 65e minute. Réduits à dix joueurs, les Marseillais ont finalement cédé face au but de Bernard à la 83e minute.

Le club marseillais remet également en question les décisions de la VAR et une série de verdicts défavorables au match retour. L’arbitre Michael Oliver a légitimement annulé les buts d’Ismaïla Sarr et de Vitinha en raison de positions hors-jeu. Cependant, l’absence de pénalty accordé à Mattéo Guedouzi, à peine deux minutes avant sa main ayant entraîné l’égalisation grecque, suscite davantage de débats. Le club phocéen demeure insatisfait des verdicts émanant de la VAR et exprime clairement son désaccord vis-à-vis de ces décisions.

L’OM éliminé de la Ligue des Champions

Nul n’est dupe : ce message ne modifiera pas les issues de cette double confrontation. L’OM en est conscient. Ce n’est pas son objectif premier. En réalité, la direction du club reconnaît que l’équipe a grandement sous-performé lors du match initial. Toutefois, le président Pablo Longoria souhaite faire valoir sa voix auprès de l’UEFA. Il veut obtenir le respect nécessaire pour ne plus faire face à ce qu’il considère comme des traitements injustes. Dès cette saison en Ligue Europa, il aspire à instaurer ce changement. Sa démarche vise à marquer sa présence et son désir de justice au sein de l’instance dirigeante du football européen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici