Tour d’horizon sur la Coupe du Monde féminine 2023

0
109

L’année 2023 promet d’être marquée par l’un des événements sportifs les plus prestigieux : la Coupe du monde féminine. Rassemblant 32 nations qualifiées, cette compétition de renommée mondiale se déroule en Australie et en Nouvelle-Zélande. Ces quelques lignes donnent toutes les informations sur les dates, les lieux, les équipes participantes et les favoris de cet événement passionnant, comme il s’agit d’une compétition aux enjeux élevés et des moments de grâce attendus.

Lieu et date de la Coupe du Monde féminine 2023

Après un délai de quatre ans depuis la tenue de la Coupe du monde féminine en France, où l’équipe américaine avait remporté son quatrième titre, la grande compétition de football revient sur le devant de la scène en 2023. Il s’agit du neuvième épisode de la Coupe du monde féminine qui s’apprête à se dérouler dans l’hémisphère sud, plus précisément en Océanie. La FIFA a annoncé le 25 juin 2020 sa décision de sélectionner la candidature conjointe de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande pour accueillir le tournoi. Cette décision met en lumière l’essor récent et significatif du football féminin dans ces deux nations. C’est la première fois dans l’histoire de la Coupe du monde féminine qu’elle sera organisée simultanément dans deux pays.

La compétition se tiendra du 20 juillet au 20 août 2023, avec un match d’ouverture prévu à Auckland où s’affronteront la Nouvelle-Zélande et la Norvège. La finale quant à elle se déroule à Sydney, en Australie.

Les 32 équipes qualifiées pour la Coupe du Monde Féminine 2023

Une autre première de cet événement du ballon rond est l’élargissement du nombre des équipes participantes au nombre de 32, une décision annoncée par la FIFA en 2019 dans le but de favoriser le développement du football féminin. Auparavant, seules 24 nations étaient qualifiées pour la compétition.

Voici la composition des groupes participants:

·         Groupe A : Nouvelle-Zélande, Norvège, Philippines, Suisse.

·         Groupe B : Australie, Irlande, Nigeria, Canada.

·         Groupe C : Espagne, Costa Rica, Zambie, Japon.

·         Groupe D : Angleterre, Haïti, Danemark, Chine.

·         Groupe E : États-Unis, Vietnam, Pays-Bas, Portugal.

·         Groupe F : France, Jamaïque, Brésil, Panama.

·         Groupe G : Suède, Afrique du Sud, Italie, Argentine.

·         Groupe H : Allemagne, Maroc, Colombie, Corée du Sud.

Les stades sélectionnés pour recevoir la compétition de football féminin

La compétition se déroule dans neuf villes et dix stades différents, dont cinq en Australie et quatre en Nouvelle-Zélande. Les voici :

·         Stadium Australia (Sydney, Australie) : 83 500 places

·         Sydney Football Stadium : 42 512 places

·         Lang Park (Brisbane, Australie) : 52 263 places

·         Melbourne Rectangular Stadium (Melbourne, Australie) : 30 052 places

·         Perth Rectangular Stadium (Perth, Australie) : 22 225 places

·         Hindmarsh Stadium (Adelaide, Australie) : 18 435 places

·         Eden Park (Auckland, Nouvelle-Zélande) : 48 276 places

·         Wellington Regional Stadium (Wellington, Nouvelle-Zélande) : 39 000 places

·         Forsyth Barr Stadium (Dunedin, Nouvelle-Zélande) : 28 744 places

·         Waikato Stadium (Hamilton, Nouvelle-Zélande) : 28 111 places

Les favoris de la Coupe du Monde Féminine 2023

Les Américaines, championnes du monde en titre, suscitent inévitablement des attentes cet été, d’autant plus qu’elles ont renouvelé leur effectif depuis 2019. L’Angleterre, championne d’Europe en titre, et l’Allemagne, finaliste de l’Euro précédent, seront également parmi les favorites.

D’autres nations européennes telles que les Pays-Bas, la Suède, la France et l’Espagne sont également considérées comme des concurrents sérieux. Le Canada, vainqueur des Jeux de Tokyo, et l’Australie, qui évoluera à domicile, pourraient également surprendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici